FacebookGoogle Plus
Dios Photographie

© Dios Photographie

Nicolas Gagnon

© Nicolas Gagnon

Audrey Mainguy photographie

© Audrey Mainguy photographie

Jonathan Soucy

© Jonathan Soucy

E. Blier - Parc BSL

© E. Blier - Parc BSL

Dios Photographie, Sébastien Dionne

© Dios Photographie, Sébastien Dionne

>
Cacouna, QC, Canada

La conservation au cœur des priorités du parc!


Le territoire du parc côtier Kiskotuk est parsemé d’une grande diversité d’habitats qui favorise la présence d’une biodiversité exceptionnelle. Une autre de ses particularités est son aspect humanisé : il est composé de plus de 170 propriétés privées différentes, dont la majorité est exploitée à des fins agricoles. Il importe donc de bien encadrer les activités récréotouristiques qui s’y déroulent de manière à limiter au maximum leurs impacts sur le milieu naturel et à s’assurer du respect de la propriété privée.

Un plan de conservation est présentement en révision. Ce document réalise un diagnostic de la biodiversité du territoire et émet des recommandations pour la protéger en ciblant des actions prioritaires à mettre en place. Il sera rendu disponible pour téléchargement très prochainement.

Un territoire parsemé d’aires de conservation


Au cœur du territoire du parc côtier Kiskotuk se trouve la réserve nationale de faune de la Baie-de-L’Isle-Verte ainsi que le Site ornithologique du marais de Gros-Cacouna, deux sites de conservation qui appartiennent et qui sont sous la gestion du Service canadien de la faune d’Environnement Canada. Ces lieux protègent une grande partie de l’un des plus vastes marais à spartines au Québec ainsi que les habitats côtiers adjacents qui constituent l’une des principales aires de reproduction du Canard noir en Amérique du Nord. Ils représentent aussi une halte importante pour diverses autres espèces d’oiseaux migrateurs, ce qui explique les nombreuses reconnaissances nationales et internationales qui leur ont été attribuées en tant que Zone importante pour la conservation des oiseaux (ZICO), Refuge d’oiseaux migrateurs (ROM) et site Ramsar, ce dernier titre venant confirmer l’importance de ce milieu humide à l’échelle internationale.

Le Service canadien de la faune d’Environnement Canada collabore à l’initiative du parc côtier Kiskotuk dans la perspective de participer avec les intervenants du milieu à la conservation des espèces et des habitats sur l’ensemble des terres délimitées à l’intérieur du vaste territoire du parc. Il contribue aussi notamment en permettant d’utiliser certaines terres d’Environnement Canada, sous certaines conditions encadrées par des permis, pour des fins d’interprétation, d’éducation et d’appréciation du milieu dans la mesure où les activités menées dans le parc côtier Kiskotuk ne nuisent pas à la conservation de la faune et ses habitats.

Carte des territoires protégés (À venir)

Des règlements et un code d’éthique à respecter


About

© Dios photographie

La réserve nationale de faune de la Baie-de-L’Isle-Verte, le Refuge d’oiseaux migrateurs de L’Isle-Verte et le Site ornithologique du marais de Gros-Cacouna sont situés dans le périmètre du parc côtier Kiskotuk, mais sont protégés par une réglementation fédérale. Ailleurs dans le parc, un code d’éthique s’applique.

Il est à noter que les activités interdites dans la réserve nationale de faune sont affichées à l’entrée de chaque secteur. Respectez la réglementation en vigueur.

Prenez également connaissance du code d’éthique du parc avant de venir nous visiter.