FacebookGoogle Plus
Dios Photographie

© Dios Photographie

Nicolas Gagnon

© Nicolas Gagnon

Audrey Mainguy photographie

© Audrey Mainguy photographie

Jonathan Soucy

© Jonathan Soucy

E. Blier - Parc BSL

© E. Blier - Parc BSL

Dios Photographie, Sébastien Dionne

© Dios Photographie, Sébastien Dionne

>
Cacouna, QC, Canada

Observation de la faune


Ornithologues, amoureux de la faune sauvage et photographes seront envoûtés par tous les charmes fauniques et paysagers que le parc côtier Kiskotuk a à leur offrir.

Une biodiversité exceptionnelle

Le parc côtier Kiskotuk recèle une grande variété d’habitats tous plus productifs les uns que les autres. Prenant naissance à la ligne des eaux, le dernier grand marais salé à spartine de l'estuaire du Saint-Laurent, qui longe le littoral du parc, se transforme graduellement en une prairie d’herbes salines à laquelle s’ajoute un peu plus loin une végétation d’arbustes résistants aux vents et aux embruns apportés par l’estuaire du Saint-Laurent.

C’est dans le versant des collines que s’installe la forêt mixte. Au sommet, la végétation présente des similitudes avec celle retrouvée en milieu subarctique : les lichens occupent une grande place alors que les arbres, principalement des conifères, sont courts et rabougris pour résister aux conditions climatiques rigoureuses qui règnent aux sommets. De l’autre côté des collines, on retrouve des tourbières et des pessières, sans oublier le milieu insulaire qu’est l’île Verte!

Ces habitats diversifiés et parfois fragiles abritent un grand nombre d'espèces animales et végétales, dont certaines sont reconnues comme étant en péril.

Apportez vos jumelles avec vous afin d’observer à distance les oiseaux ainsi que les mammifères terrestres et marins qui croiseront votre route!

Le terrain de jeux des ornithologues

L’observation de la faune, et plus particulièrement l’ornithologie, est une activité très prisée sur le territoire du parc côtier Kiskotuk. Il attire un grand nombre d’espèces d’oiseaux tout au cours de l’année. La liste des oiseaux de la Réserve nationale de faune de la baie de L’Isle-Verte fait notamment mention de plus de 260 espèces, parmi lesquelles figurent des espèces rares comme le Canard siffleur le Râle élégant, la Mouette atricille, la Chouette épervière, le Troglodyte des marais et le Phalarope de Wilson!

Le territoire du parc est ponctué de sentiers et d’infrastructures aménagés tout spécialement pour permettre l’observation de la faune dans des habitats d’une grande richesse, dont des tours et des belvédères d’observation. Un incontournable est sans contredit le secteur du Site ornithologique du marais de Gros-Cacouna, reconnu comme étant l’un des trois meilleurs endroits au Québec pour l’observation ornithologique. Deux zones importantes pour la conservation des oiseaux (ZICO) et un refuge d’oiseaux migrateurs (ROM) se trouvent sur le territoire du parc.

Venez baguer des canards avec nous!

Vous voulez tenir des canards dans vos mains? C’est possible de le faire au parc côtier Kiskotuk! De la mi-août à la mi-septembre, il est possible d’accompagner sur le terrain une équipe spécialisée dans le baguage de canards. Cette activité permet de suivre l’évolution des populations de canards qui fréquentent le marais. Ceci fait découvrir aux participants un aspect merveilleux du monde animal, en plus de les sensibiliser sur le rôle des milieux humides dans le maintien des populations de sauvagines. Le baguage de canards s’effectue depuis 1996 au sein de la réserve nationale de faune de la Baie-de-L’Isle-Verte. Les visiteurs peuvent participer à cette expérience unique en réservant leurs places.

Voir en vidéo